Les TAP : quelles activités pour les enfants ?

Si votre enfant est scolarisé à l’école maternelle ou à l’école primaire, il participe sans doute aux Travaux d’Activités Périscolairesou TAP. Les communes (mairies ou maisons de quartier) chargées de les organiser peuvent proposer des formules très différentes.

Si ces activités périscolaires peuvent bouleverser votre organisation et le mode de garde des enfants, ils représentent aussi un apport positif. Certaines activités proposées sont même un vrai plus pour les enfants.

Florence Belin, sophrologue, revient avec nous sur les activités proposées aux enfants pendant les temps d’activités périscolaires. Elle nous parle de la sophrologie pour les plus petits.

Retour sur les TAP ou NAP


Les ateliers dispensés pendant le périscolaire ont été mis en place à partir de 2013, dans le cadre du nouvel aménagement des rythmes scolaires. Les écoles sont désormais ouvertes 4.5 jours par semaine. Si toutes les communes ne disposent pas des mêmes moyens financiers et matériels, certaines d’entre elles réussissent à proposer une offre diversifiée et qualitative : sound painting, musique électronique, zumba, multisport, club nature, graffiti, judo ou encore sophrologie…. C’est dans ce contexte que j’ai pu intervenir au sein d’une école, une expérience particulièrement enrichissante et bénéfique pour les enfants.

Un exemple d’activité : la sophrologie

Le temps de découverte de la sophrologie se déroule sur 1h15, avec un petit groupe d’enfant (entre 8 et 15). Ces groupes sont suivis sur un cycle complet, correspondant aux nombres de semaines d’école entre chaque période de vacances. La séance est organisée en plusieurs temps. Cela commence par la « météo intérieure » : chacun décrit comment il se sent en évoquant ses soucis et ses joies.  Le but est de pouvoir parler dans le calme en étant écouté. Les autres enfants peuvent parfois réconforter ou proposer des conseils. Moqueries et jugements sont interdits et la consigne est vite assimilée dans la plupart des groupes !

Ensuite, un temps de pratique sophrologique est proposé. C’est l’occasion de travailler sur plusieurs axes : exercices de respiration et de relâchements musculaires, exercices à appliquer en classe pour se recentrer ou encore exercices de concentration sous forme de jeux. Autre idée : les contes sophrologiques. Cela permet aux enfants de s’évader et de porter un regard différent sur leur quotidien.

Ils prennent conscience de leurs capacités et des points positifs qu’ils n’avaient pas forcément perçus auparavant. Par ailleurs, cela stimule leur imagination, ce qui est bénéfique pour un enfant. La sophrologie passe aussi par le graphisme : dessiner, écrire ou colorier, les enfants adorent ! Ils peuvent donc s’exprimer en mots ou en couleurs, réaliser de petites créations individuelles ou collectives. Ce temps encourage l’expression d’une multitude de sensations et d’émotions. 


Au fil des semaines, les enfants laissent s’épanouir une petite part de leur intériorité. Le but est qu’à au moins un moment, chaque enfant puisse s’exprimer en confiance. Il y a bien entendu des différences suivant les groupes, l’aspect discipline ne s’effaçant pas totalement.

Mais, même dans un groupe agité, il y a des moments d’échange et d’écoute où l’expressivité peut prendre sa place. La sophrologie est une approche bénéfique et très appréciée par les enfants (et les parents) pendant les temps d’activité périscolaires. Florence Belin raconte même pour l’anecdote avoir déjà entendu à la récréation un enfant lui dire « tu n’as pas un truc en sophrologie parce que j’ai mal à la tête ? ». Si la question fait sourire, on réalise que l’enfant comprend vite l’intérêt de cette pratique

Renseignez-vous sur les TAP proposés par votre école


Au-delà de la sophrologie, les ateliers peuvent apporter beaucoup aux enfants. Quelle que soit l’activité choisie (dans la mesure du possible), l’enfant peut trouver un cadre rassurant, avec une écoute privilégiée par un effectif réduit. Car les ateliers, s’ils ont lieu la plupart du temps dans l’école, ne font pas partie des apprentissages scolaires. Il s’agit de temps extra scolaires et ne sont d’ailleurs pas obligatoires. Ce qu’ils vivent dans leurs ateliers est tout aussi important que les activités pédagogiques proposées en classe ; c’est différent mais complémentaire car source d’éventuelles nouvelles sensations.

Et voilà bien l’intérêt : apprendre à se connaître davantage grâce à la pratique et  à la découverte de nouvelles sensations. N’hésitez pas à vous renseigner davantage sur les ateliers que fréquentent vos enfants ou les enfants que vous gardez. Osez pousser la porte, échanger, ou encore poser d’éventuelles questions aux animateurs et à vos enfants. Au final, c’est une excellente méthode pour élargir ses aptitudes et capacités, découvrir de nouveaux plaisirs et se construire avec cette richesse en plus !

Vous êtes intéressé(e) par la garde de vos enfants à domicile avec MERCI+ ? Pour en savoir +, cliquez ici : garde d'enfant MERCI+ ou contactez-nous au 05 81 330 528.

Contactez-moi

Votre responsable d'agence

vous rappelle