6 jeux doux pour que le sommeil ne soit plus un cauchemar !

Votre enfant, ou l’enfant que vous gardez, a des difficultés pour s’endormir.

Il est fatigué et pourtant, il n’arrive pas à « trouver » le sommeil au moment de la sieste, ou bien le soir. Les journées des enfants à l’école sont chargées en activités et en émotions. Au moment de se coucher, il n’est pas toujours facile de laisser de côté toutes ses émotions, agréables ou moins agréables et de larguer les amarres pour se laisser aller dans les bras de Morphée. Voici quelques techniques de sophrologie qui visent à déclencher un maximum d’ondes positives, apaisantes pour le corps et l’esprit, désamorçant ainsi les tensions.

Trucs rigolos pour lâcher prise !


Dans la journée ou le soir pour trouver le sommeil, quelques mouvements pour évacuer les tensions.

Le secouage d’épaules : Debout, secouer les épaules en soufflant ! But : chasser les tensions au niveau du cou, des épaules et des bras. On peut même dire en faisant l’exercice : bof, bof, bof !

Faire le pantin : Toujours debout,  remuer tout le corps comme une marionnette désarticulée, en sautillant d’une jambe sur l’autre et … EN SOUFFLANT !

Le trismus : pour relâcher les nombreux et petits muscles du visage : bouger toutes les parties du visage, comme si on faisait une grimace la plus déformante possible ! Et puis S’étirer ! Dans tous les sens : en haut, sur les côtés …

Après ces mouvements, invitez à l’enfant à repérer ce qu’il ressent dans son corps, comme s’il voulait détecter la moindre petite sensation. En voici quelques-unes à titre d’exemples : fourmillements, picotements, chaleur, fraîcheur, allongement d’un ou deux bras, bâillements, Prendre conscience des sensations, notamment des sensations agréables et de leur localisation dans le corps.

Se poser pour se reposer, se mettre en mode pause pour favoriser le sommeil

Proposez lui de s’installer confortablement dans son lit, de prendre le temps de choisir la posture qu’il préfère, que ce soit sur le dos, sur le ventre, sur le côté, etc. Et si c’est le cas avec son doudou ou peluches préférés. Ensuite, il peut se centrer sur ses points d’ancrage ; prendre conscience tranquillement des parties de son corps en contact avec l’oreiller et le matelas, un peu comme s’il souhaitait faire une jolie empreinte de lui sur le sable ou dans une piscine à balles, bouger doucement au besoin.

Respirer pour se détendre et relâcher les tensions

Prendre le temps d’installer une respiration calme 

La respiration abdominale est tout indiquée: main(s) sur le ventre, il commence par souffler doucement, sentant son ventre qui s’abaisse légèrement (le diaphragme remonte aidant à évacuer le CO2 et toutes autres particules invisibles et inutiles, à la façon d’un ménage intérieur) ; puis, il inspire doucement en essayant de soulever son ventre, signe que le diaphragme descend en appuyant sur le ventre ce qui le fait se gonfler un peu : ainsi place est faite, au niveau de la cage thoracique, à une quantité optimale d’oxygène.

Cet oxygène est indispensable pour alimenter nos milliards de cellules. C’est l’eau pour la plante verte. Cet exercice est à pratiquer doucement et surtout sans forcer. Si votre enfant éprouve des difficultés à pratiquer ce type de respiration, qu’il s’installe dans la respiration la plus calme et confortable, celle où il se sent le mieux.

L’intérêt de cette respiration abdominale est d’activer le diaphragme et de moins solliciter la respiration thoracique (cage thoracique se soulevant et s’abaissant pour respirer ) qui est plus une respiration d’ action et de dynamisme. Respirer de façon abdominale, c’est agir mécaniquement sur le relâchement des tensions, physiques et psychiques.


Se relaxer … FACILE !

Invitation à la détente, à la relaxation : commencer par souffler doucement puis en inspirant mettre tout le corps en tension sans forcer (tendre bras, mains, jambes, pieds, visage ), comme si vous vous étiriez, et relâcher en soufflant ; à répéter plusieurs fois.

Autre façon de se relaxer : se centrer sur chaque partie du corps, en commençant par la tête, et en soufflant, installer la plus grande détente sur la partie du corps en question. Cet exercice allie concentration et détente; à faire à son rythme, tranquillement !

Zoom sur les sens : toute une palette à portée de mains


Vous pouvez inviter l’enfant à se centrer sur ses 4 sens :

La vue : ce qu’il aime regarder dans sa chambre (dessin, lumière, … ) ou en imaginant certaines situations (paysages … ).

Le toucher : douceur des draps, contact avec son doudou …

L‘olfactif : senteur agréable (les enfants aiment parfois avoir une goutte de parfum de leur parents sur un doudou ou bien quelques vaporisation d’ une brume d’ oreiller à choisir ensemble par exemple). 

L’ouïe : petite musique douce, silence, petite histoire, bruit de la mer, chants des baleines … autant de sons aimés sur lesquels se centrer.

Souvenirs, souvenirs ! Énergie POSITIVE !

Pourquoi ne pas proposer à votre enfant de se laisser aller dans le sommeil en se centrant sur une situation qu’il aime : souvenir agréable ou situation attendue (week-end end, anniversaire … ).

Intérêt : puiser dans son vécu pour focaliser sur un moment agréable, passé ou futur, et surtout récupérer les sensations agréables liées à cet événement ; celles-ci, une fois ressenties, inondent le corps dans sa globalité de sensations positives favorisant ainsi le glissement vers le sommeil. La sophrologie est une méthode douce d’accompagnement qui peut aider un enfant à passer un cap difficile ou à se détendre.

Ces conseils sont des propositions. Les exercices sont à pratiquer très librement. Il est important que l’enfant ait envie d’essayer ; ne pas le forcer. L’esprit est plutôt ludique, invitant à partager un moment privilégié. Que vous soyez parents, nounou,…En accompagnant l’enfant dans ce rituel sophrologique, vous aussi relâchez les tensions et contribuez à l’apaisement de l’environnement.

Par Florence Belin, sophrologue


Envie de faire garder vos enfants à domicile ? N'hésitez pas à contacter MERCI+ pour en savoir plus, sur notre site ou au  05 81 330 528.

Contactez-moi

Votre responsable d'agence

vous rappelle